La traduction technique, une histoire d’experts ?

La traduction technique annonce d’emblée la couleur dans sa formulation avec le terme “technique”. On regroupe bien souvent sous ce terme la traduction de notices techniques, traduction médicale et vétérinaire, traduction industrielle, ingénierie, BTP, Agroalimentaire, Systèmes d’information, Logistique/Transport, Maintenance, etc. Leur point commun est la maîtrise de la terminologie des termes techniques pour pourvoir traduire. On parle alors de jargon technique.

Une histoire d’experts sans aucun doute ? Mais aussi de méthodologie. Il s’agit avant toute chose d’un travail de recherche et de précision. Voici 4 conseils pour vous aider à traduire un texte technique :

Effectuer une recherche terminologique adéquate et se constituer un glossaire au fil des traductions

Pour cela, il est nécessaire d’effectuer des recherches et de trouver le glossaire adéquat en lien avec la thématique de votre texte du plus précis au plus généraliste, qu’il soit monolingue ou bilingue.

Il peut être judicieux de rechercher les termes techniques dans les catalogues produits des industriels si vous devez traduire des machines ou des pièces. Nombreux industriels et fournisseurs disposent de site e-commerce bilingue. Au fil du temps, il peut-être intéressant de vous constituer un glossaire terminologique afin de vous y référez.

Voici deux glossaires qui peuvent aider :

Visualiser la traduction

Oui, vous avez bien entendu ! Il faut visualiser ce que vous traduisez. En indépendant, il est plus difficile d’avoir un Ingénieur en BTP sous la main et de lui poser des questions. Si vous devez traduire la notice d’une machine ou traduire des pièces, il est nécessaire d’aller consulter des schémas ou des catalogues d’industriels